7 techniques pour surmonter la paralysie de l'analyse

Écrit par Thibaut le 25 juin 2021

Il était une fois un renard et un chat. Le renard se vante auprès du chat du nombre de trucs différents qu'il a pour échapper aux chasseurs. Le chat, à son tour, dit au renard qu'il n'a qu'une astuce pour s'échapper.

Bientôt, un groupe de chasseurs arrive avec leurs chiens. Le chat grimpe rapidement à un arbre et échappe aux chiens. Pendant ce temps, le renard passe tellement de temps à considérer ses différentes options d'évasion que les chiens finissent par l'attraper.

Cette fable est peut-être ancienne, mais elle offre une leçon intemporelle sur les dangers de trop réfléchir. En d'autres termes, nous dirions que le renard souffrait de paralysie de l'analyse. Avec autant d'options à sa disposition, il ne pouvait pas prendre une décision assez rapide pour se sauver.

Vous avez probablement vécu cette même indécision paralysante dans votre vie. Ce n'est peut-être pas une question de vie ou de mort, mais la paralysie de l'analyse peut toujours nuire à vos relations, à votre carrière et à votre qualité de vie en général.

Heureusement, il est possible de vaincre la paralysie de l'analyse. Ci-dessous, nous verrons ce qu'est la paralysie d'analyse, pourquoi elle se produit et les mesures que vous pouvez prendre pour la surmonter.

Qu'est-ce que la paralysie d'analyse? (et quelles en sont les causes ?)

Comme je l'ai mentionné dans l'introduction, les gens connaissent les dangers de trop penser depuis l'Antiquité. Le terme « paralysie de l'analyse », cependant, est plus moderne. Personne ne sait exactement qui a utilisé la phrase en premier, mais le fait que les deux mots riment l'a fait coller.

Mais que signifie exactement la paralysie de l'analyse ? En fin de compte, il y a un peu plus que de trop réfléchir. L'Oxford English Dictionary propose cette définition concise :

« Incapacité à répondre efficacement à une situation en raison d'une approche trop analytique ou d'un excès d'informations disponibles.

En d'autres termes, il y a deux raisons principales pour lesquelles la paralysie de l'analyse se produit :

  1. Une approche trop analytique. Dans un effort pour trouver la solution « parfaite » à un problème, vous êtes pris dans l'analyse Chacun possibilité. Une autre façon de dire cela serait « trop de réflexion ».
  2. Un excès d'informations disponibles. Il peut être difficile de prendre la bonne décision sans suffisamment d'informations. Mais avoir trop d'informations peut être tout aussi préjudiciable, vous distraire de ce qui est important et vous amener à vous remettre en question.

Voilà donc ce qu'est la paralysie de l'analyse, et pourquoi cela se produit. Mais que pouvez-vous faire pour vous libérer ? Continuez à lire pour le savoir.

Comment surmonter la paralysie de l'analyse : 7 techniques à essayer

Étant donné que la paralysie de l'analyse peut survenir dans de nombreux domaines différents de la vie, la meilleure approche pour la dépasser variera. Mais voici sept techniques qui ont bien fonctionné pour nous :

Classement des décisions par importance

Une étape clé pour surmonter la paralysie de l'analyse est de reconnaître que, en fait, vous suranalysez une situation. L'une des meilleures façons de le faire est d'évaluer l'importance réelle d'une décision. Lorsque vous classez les décisions par importance, il devient plus clair où vous devriez (et ne devriez pas) dépenser beaucoup d'énergie mentale.

D'une part, certaines décisions n'ont pas vraiment d'importance. Ce que vous mangez pour le déjeuner, par exemple, n'est pas si important tant qu'il satisfait votre faim, vous donne de l'énergie et ne nuit pas à votre santé. Au-delà de ces considérations de base, cela n'a aucun sens de s'inquiéter du « meilleur » choix. Choisissez quelque chose et passez à autre chose.

D'un autre côté, certaines décisions affectent presque tous les aspects de votre vie et méritent de nombreuses délibérations. Le choix de votre partenaire de vie, par exemple, est une décision qui mérite une réflexion sérieuse. Il serait certainement plus important que ce que vous avez pour le déjeuner.

Avance mentalement rapide jusqu'à la fin de la journée

C'est le début de la journée et vous êtes confronté à une liste de tâches écrasante. Vous savez que vous devrez éventuellement faire tous les éléments de la liste, mais le grand nombre d'options vous paralyse. Comment décidez-vous sur quelle tâche travailler en premier ?

Dans des cas comme celui-ci, vous pouvez utiliser une astuce simple. Supposons que vous n'accomplirez qu'une seule tâche aujourd'hui. Maintenant, avancez mentalement jusqu'à la fin de la journée et imaginez quelle tâche vous regretteriez le plus de ne pas avoir fait.

Quelle que soit la tâche, c'est celle sur laquelle vous devez travailler. Cela peut ne pas fonctionner avec toutes les décisions, mais c'est très utile pour la productivité au quotidien.

Réduisez ou simplifiez vos choix

Comme je l'ai mentionné plus tôt, avoir trop de choix peut conduire à une paralysie de l'analyse. Avec autant d'options qui s'offrent à vous, il est difficile de discerner laquelle est la bonne.

Pour passer outre, simplifiez vos choix. Vous perdez du temps chaque matin à décider quoi porter ? Créez une garde-robe de type « uniforme » où vous portez essentiellement les mêmes vêtements chaque jour.

Ou, disons que vous réfléchissez trop à toutes vos options pour le dîner. Dans ce cas, apprenez 3 ou 4 recettes que vous aimez, puis parcourez-les chaque semaine. Si cela facilite les choses, prenez une journée par semaine pour planifier ce que vous allez cuisiner.

Dans l'ensemble, faites ce que vous pouvez pour réduire l'énergie mentale que vous dépensez pour les décisions (en particulier les décisions quotidiennes).

Trouver un facteur de motivation externe

Souvent, la paralysie de l'analyse peut survenir parce que vous n'avez pas de facteur de motivation externe vous orientant dans une direction claire. Parce que tu ne avoir pour faire un choix, on se retrouve coincé en considérant toutes les possibilités.

Par conséquent, une autre façon d'échapper à la paralysie de l'analyse est de trouver un facteur de motivation externe. Souvent, cela signifie embaucher un coach, un consultant ou un enseignant pour vous dire ce que vous devez faire. Avec les bons conseils, vous n'avez plus à prendre de décisions. Vous pouvez simplement exécuter.

Un bon exemple de ceci est l'apprentissage d'une nouvelle compétence. Bien que nous soyons de grands fans de l'apprentissage autodirigé, il est parfois préférable d'embaucher un enseignant pour vous guider. Cela est particulièrement vrai lorsque vous êtes dans les premiers stades de l'apprentissage.

Prenez le piano : il y a tellement de choses que vous pourrait apprendre (surtout avec Internet à portée de main). Mais quelles sont les choses les plus important apprendre au début ? Un enseignant expérimenté peut vous donner les conseils dont vous avez besoin, vous aidant à éviter la paralysie de toutes les possibilités.

Demander conseil

Parfois, nous sommes tellement impliqués émotionnellement ou personnellement dans une décision que nous sommes incapables de la voir clairement. Cela peut conduire à une forme particulière de paralysie de l'analyse, à laquelle il est assez difficile d'échapper.

Dans de tels cas, l'une des meilleures choses que vous puissiez faire est de demander conseil à un ami ou à un membre de la famille impartial et de confiance. Leur point de vue extérieur peut apporter de la clarté à la situation.

En effet, dans de nombreux cas, c'est moins que vous ayez besoin de conseils et plus que vous avez besoin de quelqu'un pour vous écouter. En expliquant vos différents choix, vous découvrirez souvent ce que vous devez faire. Ne sous-estimez jamais le pouvoir de parler de quelque chose avec quelqu'un en qui vous avez confiance.

N'oubliez pas que vous pouvez (généralement) changer d'avis

La paralysie de l'analyse provient souvent de la peur que nous fassions le mauvais choix et qu'il en résulte une catastrophe. Mais généralement, c'est une illusion mentale. La plupart des décisions, même celles qui semblent importantes ou conséquentes, sont réversibles. En d'autres termes, vous pouvez généralement changer d'avis.

Considérez une décision qui angoisse beaucoup de gens : choisir une carrière. Il est compréhensible de ressentir une certaine anxiété à propos de cette décision - notre société donne l'impression que vous devez choisir une carrière lorsque vous obtenez votre diplôme universitaire, puis vous y tenir pour le reste de votre vie.

En réalité, cependant, vous pouvez changer de carrière. Vous n'êtes pas coincé avec celui que vous avez choisi à 18 ou 22 ans. En effet, un changement dans l'économie ou la technologie peut exiger changer de carrière, que vous le vouliez ou non. Changer de carrière ne sera pas aussi facile que de choisir quelque chose de différent pour le déjeuner ou de porter une chemise différente, mais c'est toujours possible.

Abandonner le perfectionnisme

Mon dernier conseil, et peut-être le plus important, pour vaincre la paralysie de l'analyse est d'abandonner le perfectionnisme.

En réalité, une solution parfaite n'existe pas. Peu importe combien vous essayez, vous travaillerez toujours avec des informations incomplètes. Vous pourriez passer toute votre vie à essayer de prendre une décision. Ou, vous pouvez faire de votre mieux avec les informations dont vous disposez et passer à autre chose.

On peut voir les dangers du perfectionnisme dans une anecdote de la Seconde Guerre mondiale. En décembre 1942, avant le jour J, Winston Churchill a appris que les concepteurs de péniches de débarquement qui transporteraient des troupes à travers la Manche passaient tout leur temps à débattre de changements de conception majeurs.

En réponse, Churchill a donné cet avertissement :

La maxime « Rien ne vaut que la perfection » peut être orthographiée plus courte : « Paralysie ».

Vous pouvez échapper à la paralysie de l'analyse

Comme vous pouvez le constater, la paralysie de l'analyse n'est pas une fatalité inéluctable.

Que vous ayez besoin de simplifier vos choix, de classer vos décisions par importance ou simplement de parler avec quelqu'un en qui vous avez confiance, vous pouvez dépasser la paralysie de l'analyse et reprendre votre vie en main.

Crédits image: lunettes sur tampon juridique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *